Fondation du CSSS du Haut Saint-Maurice: Caroline Bérubé devient présidente

(La Tuque) La fondation du CSSS du Haut Saint-Maurice a désormais une nouvelle présidente. Caroline Bérubé succède à Isabelle Voyer, qui après plus d’une décennie à la tête de l’organisme a décidé de ne pas renouveler son mandat. C’est avec une motivation gonflée à bloc et la tête pleine d’idées que Caroline Bérubé a accepté de relever le défi.

«On me l’a proposé, j’ai accepté. C’est un beau défi. J’ai la fondation à coeur», soutient la nouvelle présidente.

Il faut dire que Caroline Bérubé n’y avait pas vraiment pensé avant mardi. Dans son mandat, elle sera épaulée par Michel Pronovost comme vice-président. La nouvelle présidente veut miser beaucoup sur le travail d’équipe.

«Je ne peux pas tout faire toute seule, et je n’ai pas envie de le faire toute seule […] Je ne sais pas si j’ai les pieds assez grands pour chausser ces bottines-là, mais je pense qu’avec une bonne équipe on va y arriver. On nous a laissé la fondation en excellente santé. Si tout le monde met du sien, on va arriver à de grandes choses», espère-t-elle.

Deux sièges ont été laissés vacants, et on aimerait qu’ils soient comblés par des personnes avec des expertises au niveau de la loi notamment.

Déjà des changements sont à prévoir. L’organisme a entamé des démarches pour changer de nom. Dans les prochaines semaines, on devrait parler de la Fondation pour la santé du Haut Saint-Maurice puisque le CSSS du Haut Saint-Maurice n’existe plus.

«On a choisi un nom qui va pouvoir durer même si l’établissement changeait de nom encore dans 10 ans. C’est relié à la santé et à l’établissement local, mais le terme ne porte pas à confusion. Les démarches sont amorcées», confirme Caroline Bérubé.

De plus, la nouvelle présidente souhaite que la Fondation soit plus active et qu’elle rallie davantage les gens de La Tuque à la mission de l’organisme.

«Si mon mandat sert seulement à rallier la population à notre cause, je pense que je vais avoir gagné. […] Toutes les causes sont bonnes, mais on aimerait que les gens investissent chez nous. On veut que les gens s’approprient la fondation».

«On n’aura pas le choix d’être plus actif. On va faire des activités, on va essayer d’être plus présent. Depuis avril, il y a eu des pertes au niveau du parc de stationnement», explique Caroline Bérubé.

Les discussions sont toujours en cours concernant l’épineux dossier du stationnement.

«On se bat pour conserver nos acquis à La Tuque, mais on s’attend à quelque chose de positif prochainement», a-t-elle lancé.

Plus de 20 ans à s’investir

C’est avec beaucoup d’émotion qu’Isabelle Voyer a pris la décision de ne pas renouveler son mandat à la Fondation. Après 21 ans d’implication, dont plus de 10 ans comme présidente, il était temps de passer le flambeau selon elle.

«J’ai renouvelé mon mandat d’année en année en me demandant si je pouvais apporter quelque chose de bon. Si la réponse était oui, je renouvelais. […] Je pense que maintenant j’ai fait le tour de ce que je pouvais apporter à la fondation.»

C’est la grande générosité des Latuquois qui l’aura marquée durant toute ces années.

«Il faut que les gens continuent d’appuyer la Fondation de façon aussi inconditionnelle qu’ils l’ont fait depuis sa création», souhaite Isabelle Voyer.

C’est elle d’ailleurs qui a recruté Caroline Bérubé il y a quelques années, sans savoir que c’était elle qui assurerait la relève.

«Elle va amener beaucoup de dynamisme. C’est une fille d’équipe. Je suis certaine qu’elle va réussir mieux que moi à impliquer tous les membres du conseil d’administration. Plus les gens se sentent impliqués, plus ils sont proactifs. Je suis certaine que ça va insuffler une énergie nouvelle. C’est positif», a-t-elle conclu.

Source : Audrey Tremblay – Le Nouvelliste. Cliquez ici pour lire l’article complet.

Opération Enfant Soleil offre 28 856 $ au Centre de santé

BIENFAISANCE. L’animatrice Anick Dumontet et les représentants d’Opération Enfant-Soleil étaient de passage La Tuque, ce mardi afin d’annoncer un important octroi d’argent destiné au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec – Haut-Saint-Maurice. 

Chaque année, quelques semaines avant le téléthon, des animateurs et des représentants d’Opération Enfant-Soleil viennent remettre des octrois en fonction des besoins des centres hospitaliers dans le cadre d’une tournée provinciale. On a ainsi effectué l’annonce d’un octroi de 28 856 $ à La Tuque, en présence des partenaires mais aussi de parents et enfants de La Tuque ayant déjà bénéficié des octrois d’Opération Enfant Soleil.

A quoi servira l’argent ?

A partir des besoins exprimés par le Centre de santé, on a entre autres déterminé qu’une partie de cet octroi, soit 1 860 $, contribuera à l’achat d’un tire-lait électrique. Il maintient et augmente la production lactée de la mère lorsque le bébé ne peut être allaité.

«Cela assure l’exclusivité du lait maternel, avec tous les bienfaits que cela comporte», indique Opération Enfant Soleil.

De plus, Opération Enfant Soleil et le ministère de la Santé et des Services sociaux offrent 13 498 $ chacun pour contribuer à l’achat d’un incubateur de transport assurant le transfert des nouveau-nés en toute sécurité et dans des conditions optimales. «Cet octroi favorise également, par l’achat de cet équipement pédiatrique, le maintien et le retour rapide des nouveau-nés en région. Depuis 1993, Opération Enfant Soleil a remis 249 340 $ à ce centre», indique également l’organisme de bienfaisance.

Jusqu’à présent, ce sont plus de 3 M$ qui ont été attribués en Mauricie aux Centre-du-Québec par Opération Enfant Soleil aux établissements de santé. Le but est d’offrir les meilleurs soins aux enfants ainsi qu’une qualité de vie optimale en période d’hospitalisation grâce à l’aménagement d’espaces favorables à leur guérison.

« C’est important, car c’est l’hôpital qui en fait la demande. Ce sont les besoins qui ont été demandés qui vont pouvoir être comblés», indique Anick Dumontet, animatrice.

« C’est un montant qui était bienvenu, surtout dans la situation économique actuelle. Ce montant va servir à donner des services de proximité aux enfants, sur le territoire du Haut-St-Maurice», poursuit la directrice adjointe, programmes santé physique généraux et spécialisés, Sylvie Girard.

La Fondation du Centre de santé contribue, elle aussi, depuis nombre d’années aux investissements apportés au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec – Haut-Saint-Maurice.

« C’est un cadeau. Oui, la fondation investit, mais avec la collaboration d’Opérations Enfant-Soleil, ça prend encore plus de sens», pense Caroline Bérubé, le responsable des communications à la fondation du centre de santé et de services sociaux du Haut-St-Maurice.

Des partenaires comme Desjardins et Re/Max se joignent également à l’opération en fournissant des dons importants.

Source : Michel Scarpino – L’Écho de La Tuque. Cliquez ici pour lire l’article.

Opération Enfant Soleil distribue des dollars

(La Tuque) L’organisme Opération Enfant Soleil s’est arrêté dans la région, mardi, dans le cadre de sa tournée provinciale annuelle. Près de 29 000 $ ont été remis à La Tuque et 8790 $ à Shawinigan.

L’établissement du Haut Saint-Maurice pourra bénéficier de 28 856 $ pour l’achat d’équipement. Une partie de cette somme, soit 1860 $, contribuera à l’achat d’un tire-lait électrique.

Cet équipement maintient et augmente la production du lait de la mère lorsque le bébé ne peut être allaité. Cela assure l’exclusivité du lait maternel.

De plus, Opération Enfant Soleil et le ministère de la Santé et des Services sociaux offriront la somme de 13 498 $ chacun pour contribuer à l’achat d’un incubateur de transport assurant le transfert des nouveau-nés en toute sécurité et dans des conditions optimales.

On espère, avec l’achat de cet équipement pédiatrique, le maintien et le retour rapide des nouveau-nés dans la région. Un cadeau extraordinaire selon la Fondation du CSSS du Haut Saint-Maurice.

«C’est un cadeau. Ce ne sont pas des sommes promises, alors c’est un véritable cadeau. L’argent est remis à la Fondation.

Ce qu’ils nous remettent aujourd’hui représente environ 80 % de la valeur des équipements et c’est la fondation qui verse le 20 % supplémentaire pour acheter les équipements demandés. Ce sont des équipements qu’on n’a pas, alors ça assure un meilleur service», a mentionné Caroline Bérubé, membre du conseil d’administration de la Fondation.

De plus, les dirigeants de l’hôpital de La Tuque ne cachent pas leur joie de savoir que cet argent ira directement aux soins des enfants du Haut Saint-Maurice.

«On est toujours content de voir arriver cet argent-là! Ça s’adresse directement à la population du Haut Saint-Maurice et ça permet d’acheter des équipements qu’on ne pourrait pas se payer autrement, surtout dans le contexte économique actuel. Ça va favoriser la prise en charge de la clientèle», a mentionné Sylvie Girard, responsable de l’établissement du Haut Saint-Maurice du CIUSSS-MCQ.

Depuis 1993, Opération Enfant Soleil a remis 249 340 $ à ce centre.

8790 $ à Shawinigan

Opération Enfant Soleil a remis 8790 $ au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec – CSSS de l’Énergie (Shawinigan).

Ce montant contribuera à l’acquisition de trois otoscopes, qui permettent de détecter plus rapidement les problèmes des conduits auditifs chez le bébé, et d’un bilirubinomètre, qui permet d’établir plus rapidement un diagnostic de jaunisse chez les nouveau-nés.

Depuis 1994, Opération Enfant Soleil a remis 264 034 $ à ce centre.

À ce jour, un montant de 3 086 350 $ a été attribué dans les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec afin d’offrir les meilleurs soins aux enfants ainsi qu’une qualité de vie optimale en période d’hospitalisation grâce à l’aménagement d’espaces favorables à leur guérison.

Agrandir

Dans le cadre de sa tournée annuelle, Opération Enfant Soleil a remis 8790 $ au CSSS de l’Énergie à Shawinigan. Sur la photo: Anick Dumontet, animatrice d’Opération Enfant Soleil, Stéphanie Cossette, chef de programme, services spécialisés, Vincent Gervais, Enfant Soleil de la Mauricie, Nathalie Perreault, directrice adjointe Périnatalité, programme jeunesse-famille, et Amélie Vallée, directrice générale, Fondation de la SSS de l’Énergie.

Vincent Gervais, Enfant Soleil de la Mauricie

Rappelons que le jeune Vincent Gervais, 14 ans a été choisi comme Enfant Soleil de la Mauricie.

Dans le cadre de sa tournée annuelle, Opération... (Courtoisie) - image 3.0

L’annonce a été faite par Opération Enfant Soleil au début du mois.

Il était âgé de 8 ans lorsqu’on lui a diagnostiqué une maladie dégénérative. Vincent est atteint de dystrophie musculaire de Duchenne.

Au fil des ans, Vincent a été et est toujours suivi dans deux hôpitaux et deux organismes recevant des octrois d’Opération Enfant Soleil.

Le 29e téléthon d’Opération Enfant Soleil se tiendra les 4 et 5 juin.

Source : Audrey Tremblay – Le Nouvelliste. Cliquez ici pour lire l’article.

La Tuque: la Fondation du Centre de santé en danger ?

(La Tuque) La Fondation du Centre de santé et de services sociaux du Haut Saint-Maurice pourrait perdre, en partie ou en totalité, sa source de revenus la plus importante, soit la gestion du stationnement. C’est que le CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec n’entend pas renouveler l’entente qu’avait l’ancien c.a. de l’établissement et la Fondation concernant la gestion du stationnement. Des discussions ont présentement lieu entre les deux parties.

La Fondation du CSSS du Haut Saint-Maurice pourrait... (Audrey Tremblay)

«Plus de 90 % du revenu annuel de la Fondation provient des revenus du stationnement», confirme la responsable des communications, Caroline Bérubé.

Outre les revenus du stationnement, la Fondation mise notamment sur les dons in memoriam et les profits de son tournoi de golf annuel qui rapporte environ 10 000 $ chaque année.

«Ils (les dirigeants du CIUSSS MCQ) ont pris des décisions dans le cadre de l’uniformisation régionale. Étant donné que l’établissement de La Tuque fait partie de l’ensemble. Ils veulent uniformiser…», explique la présidente de la Fondation, Isabelle Voyer. «La Fondation avait une entente particulière par laquelle on était responsable des stationnements. C’était un privilège, mais des décisions ont été prises au mois d’août. La Fondation a été mise devant un fait accompli», ajoute-t-elle.

Une rencontre entre les deux parties a permis à la Fondation d’exposer sa position. Les dirigeants de la Fondation ont soumis une proposition au CIUSS au début du mois et sont en attente de réponses. «On comprend leur position, mais on voulait vendre notre salade. Il faut savoir que les revenus du stationnement, c’est la principale, pas la seule, mais la principale source de revenus, et la plus profitable, de la Fondation. […] On a attendu certaines confirmations avant de plancher sur une contre-proposition. Les confirmations sont arrivées à la 3e semaine d’octobre», explique Mme Voyer.

Une conférence téléphonique devrait avoir lieu cette semaine et la Fondation devrait enfin savoir la position du CIUSSS. «La Fondation sera à l’heure des choix, dépendamment de la décision du CIUSSS. Évidemment que dans un monde idéal, la Fondation voudrait conserver le statu quo, mais on est bien conscient qu’on ne vit pas dans un monde idéal. On verra ce qu’en pense le CIUSSS.»

Il faut dire que la Fondation avait fait des investissements importants pour le stationnement l’an dernier, alors que le système de barrières connaissait son lot de problèmes. «Les barrières ont  »bogué » l’an passé. On en a achetées à 117 000 $ en 2015. C’est nous qui payons pour le déneigement. Les cartes de plastique, c’est nous qui les achetons. Les distributrices, c’est nous qui les avons renouvelées», précise Mme Voyer.

Les usagers de La Tuque devaient débourser seulement 3 $ pour un espace de stationnement quotidiennement. Impossible de savoir si les tarifs seront revus pour le moment. Les tarifs dans la région varient entre 2 $ et 6,50 $ pour une journée. «Comme on avait un super lien avec l’établissement, on suggérait des choses et on arrivait à s’entendre, mais la Fondation n’a jamais été le  »boss » du stationnement. Étant donné que ça fonctionnait bien, la Fondation s’est vu accorder le privilège de statuer sur la tarification de concert avec le c.a. de l’établissement.»

Le personnel de l’hôpital, pour sa part, a déjà dû assumer une hausse du prix du stationnement. Les travailleurs avaient été avisés par lettre au mois d’août de l’entrée en vigueur de la nouvelle politique de gestion des stationnements.

Depuis 1986, la Fondation du CSSS du Haut Saint-Maurice a remis plus de 3 millions de dollars au Centre de santé pour l’acquisition d’équipements, notamment, l’obtention du scanneur en 2000 et son remplacement en 2011 pour environ 1,2 million de dollars.

De plus la Fondation a également investi 750 000 $ dans divers projets de développement, dont le récent réaménagement du GMF. Elle a aussi participé, l’an dernier, à l’acquisition de trois lits de naissance qui étaient requis dans le cadre de la réorganisation du Centre Mère-Enfant (CME).

Le CIUSSS MCQ a refusé de commenter le dossier puisqu’il y a actuellement des discussions avec la Fondation. «Comme l’entente n’est pas finalisée, toute réponse serait prématurée», a indiqué Anne-Sophie Brunelle, conseillère en communication au CIUSSS MCQ.

Source : Audrey Tremblay – Le Nouvelliste. Cliquez ici pour lire l’article.

16 500$ avec Desjardins – une permanence à la Fondation et un site web

La Fondation du CSSS du Haut-Saint-Maurice annonce un partenariat avec Desjardins, la création d’un poste permanent de responsable des communications et la mise en ligne de son nouveau site web.

La Fondation du Centre de santé et de services sociaux du Haut-Saint-Maurice conclut une entente financière avec la Caisse Desjardins de La Tuque.  Cette entente, d’une durée de trois années, viendra aider la Fondation à actualiser sa mission de  soutien du CSSSHSM. En effet, la Fondation s’implique autant dans l’acquisition d’équipements médicaux spécialisés et l’amélioration du bien-être des usagers que dans le recrutement médical.

La Caisse Desjardins de La Tuque fera un don à la Fondation de 5 500.00 $ par année pendant les trois prochaines années. Mme Francine Bordeleau, directrice générale de la caisse  mentionne : « La motivation première de la Caisse Desjardins de La Tuque de s’engager financièrement avec la Fondation du Centre de santé, c’est pour les aider et les soutenir dans l’élaboration de leurs projets, afin de maintenir le bien-être des usagers du Centre de santé et services sociaux du Haut Saint-Maurice ». Les membres du conseil d’administration de la Fondation sont très fiers de ce partenariat avec la Caisse Desjardins de La Tuque.

De plus, lors du dernier conseil d’administration de la Fondation, il a été décidé de procéder à la création d’un emploi permanent à temps partiel selon un horaire flexible pour combler les besoins en communication. Madame Caroline Bérubé est ainsi nommée comme responsable des communications de la Fondation. Vous pouvez la joindre dès maintenant au (819) 676-8600 ou par courriel au fondation_cssshsm@hotmail.com.

En terminant,  la Fondation est fière d’annoncer le lancement officiel de son site web. Elle invite la population à aller le consulter à l’adresse suivante : www.fondationcssshsm.org. Ce site donne de l’information sur les acquisitions et les activités faites par la Fondation. Il présente les bénévoles impliqués au  sein du conseil d’administration et explique la démarche à suivre afin de faire un don. Un merci particulier à Mme Caroline Bérubé pour sa précieuse collaboration dans ce dossier.

La Fondation du CSSSHSM … Une force en marche.

30 700$ à Jeunesse en santé

CURLING. Ce sont finalement 30 700 $ qui auront été amassés par le bonspiel de curling Jeunesse en santé qui était présenté du 18 au 25 janvier au Club de curling de la Tuque.

Les organisateurs du bonspiel de curling étaient agréablement surpris du montant recueilli, d’autant plus que le tournoi a failli ne pas avoir lieu, parce que le vieux compresseur du club de curling a rendu l’âme, au début du mois de novembre.

On a remarqué bon nombre de nouvelles inscriptions lors du bonspiel, qui s’est tenu les soirs et toute la journée samedi et dimanche 24 et 25 janvier.

Pour sa part, le responsable du service de raccompagnement, Sylvain Veillette, a remis un chèque de 10 500 $ totalisant les sommes d’argent recueillies par ses bénévoles depuis la fin du mois d’octobre. Celui-ci a salué tous les bénévoles qui n’hésitent pas à plonger dans l’aventure chaque année avec lui.

En tout, 55 équipes, totalisant 225 joueurs et réservistes ont lancé les pierres pour la cause des enfants malades pendant le bonspiel.

Le comité organisateur en a profité pour annoncer le président d’honneur du bonspiel 2016. Ce sera Réjean Gaudreault, président des Breuvages Gaudreault. Ce dernier, qui provient d’une famille nombreuse a souligné combien la cause des enfants est importante pour lui.

Michel Scarpino, de TC Média a assumé la présidence honoraire de l’édition qui vient de se terminer. Il s’est dit agréablement surpris du nombre d’équipes inscrites et du travail acharné des membres du comité organisateur pour en faire un succès.

Le comité organisateur est présidé par Henriot Veillette. À peine le bonspiel terminé, le groupe jetait déjà les bases pour l’événement de l’an prochain.

Source : L’Écho de La Tuque

Tournoi de balle au profit de la Fondation

C’est dans le but de soutenir la Fondation dans sa mission que Marie-Pierre Cliche et Derek Lessard ont décidé d’organiser cette 3e édition. Le terrain de balle du parc des Érables sera l’hôte de ce tournoi les 30, 31 mai et 1er juin.

«Nous avions décidé de donner tous les profits à la Fondation du CSSSHSM. Dany Doré a accepté d’animer le tournoi si nous acceptions de donner pour que les gens de La Tuque puissent être hébergés à l’hôtellerie de Trois-Rivières. Nous avons accepté de donner aux deux organismes », explique Mme Cliche.«On avait organisé les deux premières éditions pour le Relais pour la vie. On a modifié la cause pour être plus spécifique à la région», ajoutait-elle.

Le tournoi mettra en lice 12 équipes mixtes tout au long de la fin de semaine. Ce sont donc près de 150 joueurs qui seront sur place. «Le 30 mai de 19h à 20h, il y aura une démonstration de bâton et les gens pourront les essayer», poursuivait l’organisatrice. «Le 31 mai, il y aura un 5 à 7 et on vendra de la bière et des hot dogs au profit des deux causes», précisait-elle. «Il y aura aussi des jeux, comme la course de but et le concours de circuit. Les gens payeront pour s’inscrire», poursuivait-elle. D’ailleurs les organisateurs ont pensé offrir un service de raccompagnement pour cette soirée de festivités.

Durant toute la fin de semaine, les gens recueilleront les dons. «Ça se fait toujours dans la bonne humeur. On demande aux gens de venir nous encourager. Nous sommes très contents de la collaboration des marchands. Ils ont embarqué dans notre projet», racontait-elle. En terminant, Mme Cliche annonçait que Jean-Pierre Austin serait sur place tout le week-end pour tenir des cliniques de frappe. «Les gens pourront apprendre avec lui toute la fin de semaine», concluait-elle.

Source : Francine Beaupré – L’Écho de La Tuque

Des bébés bien au chaud

La Fondation du Centre de Santé et de Services sociaux du Haut-Saint-Maurice (CSSSHSM) a financé l’achat d’une table radiante pour nouveau-né. La résolution autorisant cet acquisition a été adoptée le 5 février dernier lors de l’assemblée ordinaire du conseil d’administration de la Fondation.

« La table radiante achetée assure une thermorégulation uniforme du matelas du bébé. La technologie choisie garantit une répartition parfaitement homogène de la chaleur sur toute la surface du matelas afin de maintenir le nouveau-né dans une chaleur apaisante », expliquait Chantal Guay du CSSSHSM.

Suite à la naissance du bébé, après que la mère ait pu le tenir dans ses bras pour lui transmettre la chaleur de son propre corps, l’évaluation du bébé sera faite sur cette table. Elle pourrait aussi être utilisée si jamais l’état du bébé demandait des soins spécifiques rapidement.

« Par vos dons à la Fondation, vous participez à la réalisation de nouveaux projets qui permettent de maintenir et d’améliorer la qualité des services du CSSS du Haut-Saint-Maurice et d’acquérir des équipements à la fine pointe de la technologie. On vous en remercie», tenait à préciser Isabelle Voyer, présidente de la Fondation du CSSSHSM.

Source : Francine Beaupré, L’Écho de La Tuque

Opération Enfant Soleil remet 22 586 $ à La Tuque

Les animateurs d’Opération Enfant Soleil Jean-François Breau et Marie-Ève Janvier, ont remis un montant de 21 700 $ au Centre de santé et services sociaux du Haut-Saint-Maurice (CSSSHSM). Depuis les 20 dernières années, La Tuque a reçu plus de 200 000 $ d’Opération d’Enfant Soleil. Ce don servira à défrayer en partie, les coûts d’un GlideScope et d’un bilirubinomètre. Le GlideScope est un appareil servant à améliorer les soins à donner à un nouveau-né par césarienne. Le bilirubinomètre est un appareil qui permet d’établir plus rapidement un diagnostic de jaunisse chez les nouveau-nés. À ce montant s’est ajouté 1 772 $, soit 886 $ d’Opération Enfant Soleil et 886 $ en provenance du ministère de la Santé et des Services sociaux qui contribuera à l’achat d’équipement pédiatrique visant le maintien et le retour rapide des nouveau-nés dans notre région. Un mélangeur d’oxygène qui permet de répondre plus rapidement lors de situation d’urgence sera ainsi acheté. « À La Tuque, nous sommes réputés pour notre générosité, mais nous sommes aussi réputés pour notre reconnaissance. La fondation du centre de santé et les enfants de notre région vous sont reconnaissants de ce don qui améliorera la qualité des soins donnés », mentionnait Isabelle Voyer, présidente de la Fondation du CSSSHSM. « Depuis 20 ans, nous recevons des fonds d’Opération Enfant Soleil. Soyez assuré que nous continuerons à donner pour cette cause », ajoutait le président du conseil d’administration Jacques Fraser. « Enfant Soleil est conscient que d’être soigné près des siens, aide à guérir. C’est pourquoi nous donnons aux régions en plus de donner dans quatre grands centres pédiatriques universitaires », concluait Jean-Christophe Nicolas, porte-parole de l’organisme.

Des partenaires en action

Plusieurs grands partenaires d’Opération Enfant Soleil étaient sur place. C’est notamment le cas de REMAX et de ses représentantes locales. « Cette année, nous organisons un tournoi de golf le 13 juillet prochain. Nous invitons toute la population à y participer. Enfant Soleil nous tient à cœur», précisait Pierrette Pellerin.

Source : Francine Beaupré – L’Écho de La Tuque

Un nouvel appareil au Centre de santé

Un octroi de 150 000$ provenant de la Fondation du Centre de santé et des services sociaux du Haut-St-Maurice (CSSSHSM) a permis au CSSSHSM de se procurer un nouvel appareil mobile de fluloroscopie.

L’appareil mobile de fluoroscopie permet au spécialiste de voir en direct des images dynamiques des manipulations de l’intervention en cours. Avec l’aide d’un pédalier, le spécialiste peut commander le moment ou il veut obtenir des images radiologiques prioritairement au bloc opératoire pour les cas d’orthopédie et de chirurgie. L’appareil permettra à l’anesthésiologiste, lors de la clinique de la douleur, de vérifier rapidement les structures internes à l’aide de l’image. « Ça nous permettra d’exécuter des chirurgies plus adéquates, explique le docteur Anne Gervais. Par exemple, ça permettra de voir si un os a été replacé dans le bon axe lors d’une cassure. Sur place, le médecin voit ses opérations. Nous pouvons maintenant être à jour avec la sécurité dans les interventions. cet appareil est en usage courant en Mauricie. » « Nous avons reçu la demande du CSSSHSM pour acheter l’appareil en février 2006, souligne Isabelle Voyer, présidente de la Fondation du CSSSHSM. La Fondation a acquiescé à la demande le même mois et nous avons fait l’acquisition de l’appareil le 2 octobre dernier puisqu’il fallaoit traverser le processus des appels d’offres. Une formation a eu lieu les 27 et 28 octobre dernier avec les employés et l’appareil est en fonction depuis cette date. »

Le retour des bourses

Dans un même élan, la Fondation du CSSSHSM a annoncé l’attribution de 13 bourses d’études en 2006 pour un total de 21 000$. C’est la deuxième année que la Fondation remet des bourses d’études à des étudiants en médecine et en santé et service sociaux. Cette année, 13 étudiants ont reçu des bourses: 5000$ pour deux étudiants en médecine et 1000$ pour 11 étudiants en santé et services sociaux. Les boursiers sont tous des latuquois.

Source : Patrick Vaillancourt – L’Écho de La Tuque